Kangourous de Pessac

Interview : Noa Gittinger

Après cette coupe d’Europe U19 et juste avant son départ pour le Canada, nous avons interviewé Noa Gittinger, joueur international au poste de defensive lineman aux Kangourous de Pessac et en équipe de France.

 

Bonjour Noa, peux-tu te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Bonjour je m’appelle Noa Gittinger, j’ai 18 ans, je viens d’avoir mon Baccalauréat Professionnel Commerce.

Ça fait 3 saisons que je pratique le Football Américain (cadet, junior, senior) et 2 années que j’évolue au sein du pôle France.

 

Comment s’est déroulée cette saison aux Kangourous pour toi ?

Ma saison avec les Kangs s’est plutôt bien passée même si j’ai eu quelques blessures pendant le championnat..

Durant la saison j’ai eu l’opportunité de m’entraîner et jouer avec l’équipe senior où j’ai beaucoup progressé,  cela m’a permis d’évoluer sur ma technique et ma combativité.

 

Et cette coupe d’Europe ?

 

Pour ma part, j’ai trouvé que ma coupe d’Europe a été un échec. Je me suis blessé pendant le camp d’avant compétition au coude, ce qui m’a empêché de jouer à mon niveau et de montrer mon potentiel puis je me suis encore blessé, au niveau de la cheville cette fois ci pendant la finale..

 

Comment s’est passée ton approche avec les Faucons de Lévis-Lauzon ?

Richard Savoie le head coach des Faucons m’a contacté en faisant confiance aux conseils de Thibault Van Elsue (joueur des Faucons et EDF) qui lui a parlé de moi.

 

Quels sont tes objectifs là-bas l’an prochain ?

Apprendre, être titulaire puis faire mes preuves, dans cette ordre-là, après le reste viendra tout seul !

 

Quels conseils donnes-tu aux plus jeunes qui souhaiteraient pratiquer le Football Américain à haut niveau ?

Travailler dur, jouer dur, toujours croire en soit, et ce même dans les moments les plus durs.

Ne t’attends pas à ce que ça soit facile !

Un mot pour la fin ?

Je voudrais remercier encore une fois chacune des personnes que j’ai pu croiser dans mon parcours  et qui m’ai fait progresser pour arriver à cette étape de ma vie tant sur le terrain, qu’en dehors  et surtout un grand merci à mon Papa qui a toujours été là depuis le début pour que je puisse réaliser mes rêves !

 

 

Merci Noa pour tes années au club, et bon courage pour la suite ! A très bientôt !