Kangourous de Pessac

Historique

C’est l’un des plus vieux clubs du sud de la France. On va dire du « sud occitan » pour ne pas froisser les Centaures de Grenoble. Encore que ! Le débat est ouvert puisque, même si l’affiliation à la FFFA date de 1985, les statuts des Kangourous sont déposés dès 1984.

L’histoire remonte même un an plus tôt quand deux copains décident de créer une structure de football américain au sein du BEC (Bordeaux Etudiants Club). Leurs noms : Vincent Lagueyte et Fabrice Tribes. Le premier est féru de surf, le second un pratiquant de Base-ball depuis un an. La rencontre entre la culture australienne et la culture américaine, en somme. C’est la culture australienne qui va s’imposer et c’est d’abord une bande de surfeurs en short qui vont répondre à l’appel des entraînements 2 fois par semaine sur le terrain des rugbymen, ébahis et moqueurs.

C’est donc aussi fort logiquement que le nom de « Kangourous » est préféré à «Bacchus» (référence au vin) ou «Léopards d’Aquitaine».

Voilà qui colle mieux à l’image australienne de nos pionniers surfeurs ! Les couleurs seront celles du BEC, qui sont aussi celles de l’Aquitaine (rouge et or). Le premier match de l’histoire à lieu en 1985 à Toulouse contre les Centurians.

Le Club participe pour la première fois au championnat de France de 3ème Division en 1990, Il réussit à se qualifier pour la Finale dès cette première année. Après une saison parfaite en 2012, Les Kangourous deviennent Champions de France de D2 (ou Casque d’Or) et accède alors au championnat de France Elite (ou Casque de Diamant).

Le Club des Kangourous de Pessac est le premier et encore à ce jour, le seul club dans le Sud-Ouest de la France et dans un rayon de 600Km à rejoindre le Championnat Élite.

 

L’ASCENSION VERS LA D1 (1986-1994)

Les Kangourous sont fondés en 1985 par deux passionnés de football américain.

Après plusieurs années à végéter sur la constitution du club et de l’effectif, le club participe pour la première fois au championnat de France de troisième division (Casque de Bronze à l’époque) en 1990 où il réussit à se qualifier pour la finale.

Demie finale 90

 

 

Promu en deuxième division (Casque d’Argent à l’époque), le club progresse ensuite d’année en année et atteint les quarts de finale en 1991, les demi-finales en 1992, puis la finale du championnat en 1993 (défaite face aux Météores de Fontenay-sous-Bois 9 à 0).

 

 

 

Grâce à cette place de finaliste, le club accède à la première division (Casque d’Or à l’époque) en 1994, mais ne parvient pas à se maintenir à ce niveau et redescend en deuxième division dès la saison suivante.

Finale 93

LA CONTINUITE EN D2 (1995-2002)

Le club se maintient en deuxième division durant sept saisons, avec plus ou moins de succès.

Le club ne parvient pas à sortir de la phase de poule lors des deux premières saisons, ce qui l’empêche de participer au championnat en 1997. Le club se tourne alors vers une compétition annexe, le Ouest Bowl, dont il remporte la deuxième édition face aux Firebirds de Nantes.

De retour en championnat de deuxième division (désormais appelé Casque d’or, le championnat Elite étant de son côté renommé Casque de Diamant), le club participe aux phases finales plusieurs années consécutives en (1998, 1999, 2000 et 2001). En 2002 le club rate sa saison et se voie relégué en troisième division (désormais Casque d’Argent).

 

DES HAUTS ET DES BAS EN D3 (2003-2007)

Au sein du Casque d’Argent les Kangourous accomplissent une bonne saison en 2003.

En 2004 le club échoue en phase de poules aux dépens des Marauders de Cognac. Les Kangourous arrivent en finale de conférence lors de la saison 2006, un résultat leur permettant de monter en deuxième division (Casque d’Or).

Malheureusement, le club y termine la saison régulière dernier de sa poule et se voit relégué en D3.

 

LE TITRE DE CHAMPION DE FRANCE DE D3 (2008)

Le 8 Juin 2008, après une saison 2008 parfaite (aucune défaite), les Kangourous deviennent champions de France de troisième division contre les Salamandres du Havre.

 

 

Finale 2008

Ce succès permet au club de retrouver la deuxième division un an après l’avoir quittée et représente le premier titre de champion de France du club depuis sa création !

 

LE DEVELOPPEMENT EN D2 (2009 – 2011)

En 2009, à l’issue de leur première saison en deuxième division après le titre (la deuxième après 2007), les Kangourous assurent le maintien et s’offrent ainsi la possibilité de se développer grâce à cette continuité sportive en Casque d’Or.

En 2010, les Kangs atteignent la finale de conférence après une brillante saison régulière (9-1) mais s’inclinent aux portes de la finale nationale face aux Centaures de Grenoble (21-12).

 

 

Saison 2010

En 2011, grâce à une nouvelle excellente saison régulière (8 victoires, 1 nul et 1 défaite), les Kangs accèdent à la finale nationale qu’ils perdent face aux Molosses d’Asnieres-sur-Seine (44/20) ainsi qu’au match de barrage pour l’accession en première division (l’Elite) face aux Dauphins de Nice. Une rencontre qu’ils perdront sur le fil lors de la prolongation (15/8) et qui les voient contraints d’évoluer de nouveaux en deuxième division en 2012.

La montée et parcours en Elite (2012-2014)

En 2012, grâce à une saison son régulière parfaite (10 victoires en autant de matchs), les Kangs accèdent de nouveau à la finale de conférence sud. Finale sud qui sera remportée par les Kangs sur les score de 29-08 face aux Centurions de Nîmes. Cette victoire leur permet alors d’accéder de nouveau au match de barrage pour la montée en élite, ainsi qu’à la finale nationale de D2.

Le match de barrage sera joué le 9 Juin 2012, et verra les Kangs l’emporter 16 – 0 en terre Aixoise, face aux Argonautes, pionnier du football américain en France, et légendaire pensionnaire de division d’élite. Les Kangs accèdent alors à l’élite après de longues années de préparation et de formation. La finale quant à elle, s’est déroulée le 23 Juin au Stade Bougnard de Pessac face aux Templiers d’Elancourt, encore pensionnaire de l’élite l’année passée.

A la clé, un titre de Champion de France de D2 (ou Casque d’or) avec une victoire 37-30.

 

Finale 2012

 

A la suite de cette saison parfaite en D2, les Kangs evoluent au plus haut niveau Français pour la saison 2013.
Apres un bon début de saison et 2 victoires contre les Blacks Panthers de Thonon les Bains et les Spartiates d’Amiens, les Kangourous assurent le maintien avec une fiche de 5-5 et loupent de peu les Playoff pour leur première saison en Elite.

La seconde saison sera plus difficile tant le groupe de joueurs aura évolué cette année la.
Les Kangourous terminent avec une fiche de 1-9 avec pour seule victoire le match contre les Météores de Fontenay sous bois sur le score de 3-0.
L’équipe jouera le match de barrage pour le maintien en élite et s’inclinera contre Aix en Provence, qui réussi au passage une saison parfaite en D2 et obtient sa revanche sur Pessac, sur le score de 22-37 pour les Aixois.
Les Kangourous sont alors contraints a revenir en 2ème division.

Retour en D2 et Forfait élite (2015-maintenant)

Pour leur retour en D2, l’objectif est clair : la remontée en élite le plus rapidement possible.
Les Kangs parviendront à leur objectif avec une fiche de 8-1 et se qualifient pour la finale nationale D2 face aux Gladiateurs de la Queue en Brie .
Ces derniers s’imposeront 21-20 au terme d’un match a rebondissements.

Pour leur retour en élite après l’aller retour en D2, les Kangourous jouent le maintien pour rester durablement dans cette division.
Mais le sort en aura décidé autrement, l’équipe élite est contrainte de déclarer forfait pour la saison par manque de moyens financiers et sportifs, la majorité du groupe D2 ayant quitté l’équipe.

Ainsi, les quelques joueurs restants partirent renforcer l’équipe de réserve jouant en championnat National de 3ème division.
Cette « nouvelle mouture » Kangourous atteindra le second tour des playoffs et s’inclinera face a Toulon dans un match à sens unique.

Suite au forfait élite, l’équipe « première » est rétrogradée en D2 d’après le règlement.

Pour leur retour en D2, les kangourous démarrent la saison 2016-17 sur de bonnes bases avec une victoire contre Montpellier à domicile, devant des supporters venus nombreux pour assister au retour de leur équipe en deuxième division.
Le reste de la saison qui semblait prometteuse fut plus compliquée, minée par les blessures.
Les Kangourous terminent la saison sur une fiche de 3-6, sans aller en play-off.

 

Une équipe U19 vice-Champione :

Contrairement à celle des seniors, la saison des juniors fut un succès grace à leur participation à la finale national à Thonon-les-Bains.
Où par une véritable tempête, qui a d’ailleurs repoussé le match de plus d’une heure, ils affrontèrent les Météores de Fontenay-sous-Bois dans un match fermé offensivement.

Nos U19 s’inclinent 7-6 tristes de leur défaite mais fiers de leur parcours, finissant Vice-Champion de France U19.